Finistère (2)

. .

Keryounan, près de la pointe St Mathieu. J'y ai fait ma première plongée à l'air comprimé. En 1984. À l'époque on trimballait les bouteilles d'air de 15 kilos et tout l'équipement, dont des ceintures de plombs de cinq ou six kilos, jusqu'en bas de la falaise et des rochers par des sentiers escarpés et non sans quelques glissades et frayeurs. Je ne me souviens pas d'accidents, mais c'était fatiguant et dangereux et la remontée, après la plongée, était épuisante. Mais c'était l'assurance, en l'absence de bateau pour aller dans l'archipel, de faire une jolie plongée sur un fond rocheux, couvert d'algues et d'y voir beaucoup de poissons et d'étranges créatures des fonds marins.

Aucun commentaire: