en noir et blanc

. .

Le noir et blanc c'est tout de même bien moins compliqué que la couleur, à développer et aussi à regarder. Pour le projet Burma j'ai choisi de faire du vertical en noir et blanc, plutôt noir et sombre pour coller à l'atmosphère des romans de Léo Malet, tout en pensant aux dessins de Tardi qui a illustré plusieurs des nouveaux mystères de Paris.

Aujourd'hui donc photo (et aussi demain et après-demain) à plein temps dans les rues de Paris et dans mon labo numérique (Photoshop). Le temps était aux giboulées orageuses et j'ai ainsi passé un long moment à attendre que la pluie se calme d'abord dans l'entrée de l'immeuble du Canard Enchaîné et ensuite dans un Starbucks près du Palais Royal.

. .

Aucun commentaire: