vendredi 30 juillet 2010

À travers la France de l'Ouest (journal)

Je suis arrivé à Kereven hier après un voyage long et compliqué mais bien amusant (amusant pour moi qui aime les trains c'est entendu, je conçois que pour d'autres ça soit carrément pénible). J'ai pris un premier TER (1) à Port-Boulet à 9h44, il avait dix minutes de retard à cause d'animaux divaguant sur les voies m'a dit le contrôleur, en fait des vaches qui broutaient les bas-cotés. Dix minutes c'était exactement le temps que j'avais à Angers pour prendre la correspondance pour Nantes: un TGV arrivant de Paris et allant au Croisic. Le contrôleur m'a rassuré en me disant qu'il y avait un autre train juste après et que cette correspondance serait assurée avec ce train là si on n'arrivait pas à rejoindre le TGV. J'avais du temps à Nantes, donc pas d'inquiétude. La rame TER était magnifique, toute neuve, confortable, avec des prises électriques pour les ordinateurs et les téléphones. Un peu avant d'arriver à Angers le contrôleur a annoncé par haut-parleur que la correspondance avec le TGV de 10h33 pour Nantes serait assurée. Parfait. Et elle l'était, nous sommes parti d'Angers avec cinq minutes de retard seulement.

Arrivée à Nantes à 11h10 et attente d'un nouveau train, un TER, pour Quimper cette fois. Train impeccable, neuf et confortable pour Quimper (du même type exactement que le premier entre Port-Boulet et Angers). Arrivée à Quimper vers 14 heures. Trois quarts d'heures d'attente pour le train de Brest, j'en ai profité pour déjeuner au buffet de la gare de Quimper — pas terrible.

Ensuite nouveau TER, le dernier, pour Brest, un peu moins bien que les deux premiers mais tout à fait correct. Je me place juste derrière le mécano qui est séparé de moi par une porte vitrée. La ligne Quimper - Brest est une petite ligne à voie unique qui louvoie dans la campagne bretonne. Les talus, typiques du coin, empêchent un peu de voir le paysage, cependant. Un deuxième mécano, qui comute et va prendre en charge un TGV à Brest (c'est ce que je l'entends dire) va rejoindre le premier mécano. Ils sont rapidement rejoins par le contrôleur. À trois dans la cabine de conduite ils bavardent gaiement, le mécano qui conduit regarde de temps en temps la voie, et ses interlocuteurs la plupart du temps. Je me demande si c'est bien réglo, ça, mais il ne loupe pas de gare, ne percute aucun obstacle et ne franchi aucun carré fermé et la VACMA ne sonne que deux fois, preuve au moins qu'il presse la pédale à intervalles réguliers. La VACMA ça veut dire Veille Automatique par Contrôle du Maintien d'Appui, il y a plusieurs sortes de VACMA mais en général sur ce type de train là c'est une pédale que le mécano doit presser à intervalles réguliers pour montrer qu'il est bien là et réveillé. S'il oublie ou est empêché de presser la pédale, une sonnerie se déclenche pour le rappeler à l'ordre. S'il ne presse toujours pas la pédale après cette sonnerie le train s'arrête tout seul. Le mécano dont le train s'arrête suite à une alerte VACMA et qui n'est ni mort subitement ni évanoui a de sérieuses explications à donner à sa hiérarchie. Mais l'incident le plus grave pour un mécano c'est le franchissement: le passage d'un signal d'arrêt obligatoire, un feu rouge ou un panneau carré à damiers rouges et blanc fermé, c'est à dire tourné face à la voie (on dit un carré fermé et on le dit comme ça même s'il s'agit d'un feu rouge). Bien que mon mécano ne fut pas trop attentif à sa route il ne commis pas de bêtises et nous sommes arrivé à Brest pile à l'heure!

Six heures pour faire Port-Boulet (Indre-et-Loire) - Brest (Finistère), par les Trains Express Régionaux, c'est vraiment pas mal et c'était le meilleur temps de route possible! Par Paris c'était une heure de plus, par Tours et Le Mans le plus court en distance, six heures aussi, mais moins sympa (enfin de mon point de vue!). Les TER Pays de Loire sont neufs et très pratiques. Les TER bretons peut-être un tout petit peu plus anciens. La régularité de ces trains était bonne dans l'ensemble. Seule ombre au tableau: le site voyages-sncf.com est incapable de me donner le parcours que j'ai pris, il m'a fallu le composer tronçon par tronçon, et j'ai pu le faire parce que je connais bien le réseau, un non initié aurait eu plus de mal.

(1) TER = Train Express Régional

Aucun commentaire :