vendredi 23 juillet 2010

Restless Confederates

[The Nation] Restless Confederates:

Intéressante perspective sur la guerre de sécession, le Sud n'a pas seulement perdu parce que sa population était moins nombreuse que celle du Nord et que son développement industriel était inférieur (le Sud était en effet essentiellement rural et le Nord industrialisé), il a perdu aussi en partie à cause de la faible loyauté des gens non directement intéressés à sa cause (la préservation de l'esclavage): les gens qui ne possédaient pas d'esclaves, les femmes blanches des classes dominantes et les esclaves eux-mêmes. La préservation de l'esclavage dans les États sécessionnistes n'étaient donc pas un motif suffisant pour entrainer la majorité de la population derrière la bannière du Sud. On peut penser aussi qu'une certaine dégradation morale entraînée par la pratique de l'esclavage y est pour quelque chose.

Most scholarly history on the Confederacy has been shaped, implicitly or explicitly, by a desire to explain Southern defeat. Devotees of the Lost Cause insist that gallant Southern soldiers inevitably succumbed to the Union's overwhelming advantages in manpower and economic resources. The stronger side, however, does not always win a war, as the United States learned in Vietnam. This fact has led historians to try to locate internal causes for the failure of the quest for Southern independence. They have identified such culprits as poor political leadership, excessive individualism, desertion from the army by non-slaveholding soldiers, waning enthusiasm for the war among upper-class white women and disaffection among the slaves.

(Via 3quarksdaily.)

Aucun commentaire :