dimanche 25 juillet 2010

Des animaux et des hommes

. .

Après avoir passé la journée à dormir dans la petite maison en tissu des enfants (dite "la maison de Kiki"), le chat était d'humeur baladeuse hier soir. Je ne sais pas où il est allé mais il n'est rentré dans ma chambre que très tard. Il m'a réveillé bien sûr comme il sait le faire, en mettant son nez froid dans mon oreille en ronronnant et en soufflant. Tu dors? Oui. Bon, c'était pour savoir. Après ça il va se coucher sur la couette non loin de mes pieds et il miaule quand je lui donne par mégarde un coup de pied en me retournant dans le lit.

Il a fait un temps mitigé hier, pas de pluie mais surtout des nuages, la chaleur très agréable dans les 25°C. La nuit a été beaucoup moins fraîche que les autres nuits à cause de la couverture nuageuse et du front chaud qui est passé en fin de journée.

Maintenant la population du poulailler m'a adopté et dès que je m'approche ils s'amènent en caquetant dans l'espoir que je leur donne quelque chose à manger. J'apporte des herbes et des feuilles de salade à l'oie qui semble les apprécier énormément, hier elle a même attrapé une feuille de salade dans ma main, une première! Hier j'observais l'oie qui luttait contre la somnolence de façon assez, disons, humaine: elle était debout, le cou tendu comme à l'habitude en point d'interrogation et je voyais son oeil se fermer et sa tête dodeliner, puis elle se reprenait, rouvrait les yeux et redressait la position, pour se rendormir quelques secondes plus tard et recommencer.

J'entends toujours les faisans à l'entour de la maison, je ne les vois quasiment jamais (sauf hier deux poules faisanes que j'ai délogé en faisant mon tour du propriétaire le long de la clôture), mais je les entends toute la journée d'un coté ou de l'autre du périmètre. Les paysans du coin lâchent des faisans pour la chasse en automne, les faisans sont habitués aux hommes et sont attirés par le blé que je donne aux poules, ils rôdent donc autour de la maison tout l'été. Au crépuscule ont voit s'envoler les chauves-souris, il y en a beaucoup, une petite colonie de pipistrelles a même élu domicile dans une anfractuosité dans la pierre de la porte d'entrée de la cuisine. Les chauves-souris ne sont pas bien grandes mais il y en a des quantités. Leur vol est particulièrement silencieux et acrobatique. Elles prennent des virages en vol très serrés. Ces animaux sont fascinants, des mammifères qui volent, la nuit, silencieusement, avec des ailes en membranes entre leurs doigts allongés, pour ainsi dire palmés, dont la peau est couverte d'une fine fourrure, qui ne voient rien avec leurs yeux mais grâce à un système de sonar très élaboré et extrêmement précis, qui leur permet de chasser des insectes en vol dans le noir total, qui dorment le jour la tête en bas accroché par une patte. J'adore les chauves-souris. Il y a des dizaines d'espèces de chauve-souris mais ici il semble, selon les spécialistes, que ça soit des pipistrelles, de petites chauves-souris donc, insectivores.

Aucun commentaire :