samedi 17 juillet 2010

Bernard Giraudeau

Je sais c’est un peu stupide mais j’ai eu un pincement au coeur quand, ce matin au réveil, j’ai appris la mort de Bernard Giraudeau. Je ne le connaissais pas personnellement bien sûr, ne l’ayant vu que dans quelques films et lorsqu’il passait à la télévision, mais je le trouvais sympathique, pas prétentieux, pas “star” pour un sou. Je n’ai jamais lu ses livres mais il paraît qu’il écrivait bien. D’après ce que j’en savais et ce que je voyais il me semblait digne d’admiration ou de servir d’exemple de ce qu’on voudrait être, de ce qu’on pourrait être si on se donnait un peu de mal. Un bon acteur, un bon écrivain, un grand humain, voilà ce que je voyais quand je l’apercevais à la télé ou au cinéma. Un grand humain qui meurt du cancer à 63 ans ça contrarie.  Après, la vie continue, hein, mais un tout petit moins riche et un tout petit peu plus triste qu’avant!

J’ai ressenti la même chose à la mort de Bernard Rapp. Ces deux là, Rapp, Giraudeau, avait pas mal de choses en commun je crois. Au moins un charme ravageur, mais aussi des qualités humaines.

Aucun commentaire :