Ballade

. .

Lundi, plus que deux jours ici et après retour à la civilisation. La tranquillité des lieux est ce matin troublé par des travaux sur la voie de chemin de fer, pour l'instant ils sont encore assez loin mais extrêmement bruyants et quand ils vont s'approcher de la maison (la ligne passe à 200 mètres) ça va être vraiment épouvantable. Mais heureusement ça ne va pas durer longtemps!

Hier donc déjeuné chez mon frère à 11 kilomètres d'ici, j'y suis allé en vélo électrique. Je pensais jusqu'à maintenant que le solex était le moyen de déplacement le plus efficace pour l'homme maintenant je pense que le vélo électrique est LA solution aux problèmes de transports de l'humanité! Donc allez-retour 22 km d'une petite route de campagne pimpante, d'abord traversée des bois puis des champs, les hameaux des Fontaines d'Ozon, Contebault, Le Grand Ballet, les châteaux de la Poitevinière et d'Isoré, longer le Marais de Huismes. Jolies maisons et pavillons moches. Fermes quasiment fortifiées et grandes maisons restaurées, et partout la pierre blanche de tuffeau, la pierre calcaire friable qui règne ici. Champs de tournesols, d'asperges, quelques vignes, quelques bosquets et des arbres fruitiers parsèment le paysage.

En rentrant lecture du New York Times du dimanche (on line) et d'une nouvelle western d'Elmore Leonard. Dîner d'oeufs frais pondus du matin même et d'un concombre-vinaigrette.

Life in the wild continues!

Aucun commentaire: