mercredi 30 juin 2010

Pensum

bouleau

Bouleau - Forêt de Chinon, Indre-et-Loire

C'est dingue ce qu'un peu de vie sociale m'épuise. La fréquentation de mes contemporains dans un cadre non spécialisé ou non amical, dans un colloque, un séminaire ou une rencontre de ce type, m'est pénible. Mes faibles grâces sociales me font désespérer de mes capacités en général et ça me plonge dans le cafard. Il m'arrive d'aller me réfugier dans les toilettes pour être un peu tranquille quelques minutes. Et le soulagement quand enfin le pensum est fini! J'ai souffert aujourd'hui, donc, mais les plats étaient délicieux, ça rattrape un peu.

Aucun commentaire :