Football

terrain de foot

Terrain de foot - Les Goupillières, près d'Azay-Le-Rideau, Indre-et-Loire

Personne n'ignore plus la honte internationale qu'à été l'équipe de France de football pendant cette coupe du monde. Inutile de retourner le fer dans la plaie. Mois qui ne suis pas vraiment un passionné de foot — je n'ai rien contre, au reste — j'ai suivi quasiment d'heure en heure notre descente aux enfers footballistique. C'était un bon feuilleton, finalement. Les Français ont été, je crois, victimes du manque d'autorité et de "vision" du coach, et d'une isolation qui les a coupé du réel. C'est classique. Et la vengeance du journal l'Équipe, qui avait une dent contre les bleus depuis l'affaire de 1998 et la grosse colère d'Aimé Jacquet — qui leur avait mis violemment et délicieusement le nez dans leur caca — la vengeance de l'Équipe, donc, a pu s'exercer avec cette manchette ordurière en une qui a creusé un peu plus la tombe. Exit l'équipe de France et ses petits loubards milliardaires (pas tous, hein!). On ne les regrettera pas: ils jouaient comme des harengs. Je soutenais l'équipe des États Unis (quand je dis soutenir, c'était tout de même modeste, je n'avais pas de vuvuzela à la bouche lorsqu'ils jouaient): ils ont fait un beau parcours, bravo!

Je suis loin d'être un ennemi du sport spectacle, le sport étant quelque chose de parfois plaisant à regarder et à suivre, un spectacle comme un autre. D'ailleurs je ne pratique le sport que comme spectacle! Je ne vais pas jusqu'à lire le journal officiel de la République Française: le quotidien l'Équipe mais, suivant en cela mon tropisme (fanatisme?) américaniste, je m'intéresse plus qu'un peu au baseball (j'ai même eu un abonnement aux matchs en vidéo par Internet de la MLB), au basketball (NBA, bien sûr, pas Cholet contre Tours), au hockey et un peu au football américain (mais un peu seulement, après tant d'années je ne vois toujours pas ce qu'il peut bien y avoir d'intéressant à regarder dans ce sport, mais passons...). Pendant quelques années j'ai été probablement LE spécialiste français du cricket, avant de laisser tomber, n'ayant finalement jamais parfaitement compris les arcanes de ce jeu et en particulier la façon de compter le score et la détermination du draw en tant que résultat de match (en plus de la victoire et du match nul), et puis les rencontres qui durent cinq jours de neuf heures à midi, de une à quatre heures et de cinq à six heures, si le temps le permet, ça va bien un moment mais à la longue, ça lasse, à moins d'être tombé dedans quand on était petit. Le baseball me plait énormément pour plusieurs raisons: (1) parce que c'est le sport américain par excellence (au moins deux siècles de tradition, hein!) (2) parce que c'est relativement compliqué et original, (3) parce que ça produit une masse énorme de données chiffrées qu'on peut analyser à loisir avec toutes les ressources de la statistique, allant même jusqu'à donner une science de la statistique de baseball: les "sabermetrics", et donc c'est le sport pour NERD par excellence!

Donc le football, je ne le suis que du coin de l'oeil, si j'ose dire. Mais assez pour avoir ma petite opinion!

Aucun commentaire: