lundi 21 juin 2010

EdF, l'avis québécois

Patrick Lagacé (La Presse, Montréal):

Du comportement de diva d’Anelka à la rébellion des joueurs (On fait la grève !) jusqu’aux insultes (les Français ont comme une sorte d’obsession avec la sodomie, obsession comique qui devrait être approfondie par une équipe de doctorants en socio, quand ils pètent les plombs) en passant par le communiqué de presse verbeux et grandiloquent : franco-français jusqu’à l’os. Évidemment, une ministre et le président de la République ont commenté publiquement ces dérapages, comme s’il n’y avait rien de plus important dans les affaires de la nation…

À la fin, ça n’a rien de bien surprenant, remarquez. Je vous rappelle que c’est quand même la même équipe du même pays qui a perdu en finale, il y a quatre ans, parce que son capitaine et meneur de jeu, Zinedine Zidane, au pire moment possible, a pété les plombs en sacrant un coup de tête à un défenseur italien, alors que le match était encore à la portée des Bleus. Zidane a été expulsé, coupant les couilles à ses coéquipiers et pavant la voie, de belle façon, à une victoire des Italiens. Encore là, les coéquipiers de Zidane l’avaient « appuyé », malgré cette démonstration délirante d’individualisme…

Mais bon, soyons positifs : à défaut de gagner, la France est une bonne productrice de pathos, en Coupe du Monde et il faut avouer que tout cela est très divertissant. Plus divertissant que son jeu. Allez les Bleus !

Aucun commentaire :