dimanche 31 janvier 2010

The Wire

ZZ2439CEE5.jpg

Je tiens The Wire ("Sur Ecoute", en France) pour la meilleure série du paysage télévisuel américain de tous les temps. Produite par la chaine de télé payante par câble HBO (comme Rome, Les Sopranos ou Six Feet Under, autres très grandes productions maison). L'arc n'est pas tendu sur un épisode mais sur la saison entière ce qui permet de bien mieux développer les personnages et de respecter le temps de l'action. L'histoire est réaliste à l'extrême, complexe, elle exige beaucoup d'attention de la part des spectateurs, lente avec de brusques explosions et accélérations, elle surprend toujours. Le cadre est la cité de Baltimore, les quartiers ghettos de l'Ouest, enfers du trafic et de la consommation de drogues, des gangs de la loi de la jungle impitoyable, la guerre que mènent les policiers démunis contre les dealers et les réseaux mafieux de toutes sortes dans une ville ou règne la pauvreté et la corruption. Il y a de nombreuses scènes de violences mais ce n'est jamais complaisant vis à vis des malfaisants. Il y a beaucoup d'humour aussi, cynique, ironique. Les créateurs et producteurs de cette série sont David Simon et Ed Burns. David Simon est un ancien journaliste de Baltimore et Ed Burns un scénariste et écrivain, à eux deux ils ont écrit un extraordinaire livre-reportage "The Corner", étude fouillée d'un bloc des infâmes quartiers ouest de Baltimore, livré à la violence et aux trafics de stupéfiants. De ce livre ils ont tiré le scénario de la première saison de The Wire et des autres saisons aussi, bien que celles-ci s'éloignent du sujet original du livre. Ils se sont fait aider par un grand connaisseur du ghetto: le romancier Richard Price, auteur du fameux "Clockers" sur le même thème. David Simon avait auparavant signé un livre sur la brigade des homicides de la police de Baltimore qui avait, lui aussi, inspiré une très bonne série: "Homicide, Life On The Street" sur laquelle il était d'ailleurs consultant. The Wire est d'aussi bonne qualité qu'un film pour le grand écran. La prise de vue et la mise en scène est parfaite et ne cède rien à la facilité, les acteurs (beaucoup d'inconnus) sont extraordinaires de naturel et de véracité. Le scénario est constamment ingénieux, on a envie de citer les dialogues à tout bout de champ tellement ils sont géniaux. Allez, il faut regarder The Wire, c'est grand, c'est prenant, c'est terrible, c'est historique, c'est une oeuvre d'art.

2 commentaires :

grossmann a dit…

sur quelle chaîne ? (amitiés)

JR a dit…

pas sur une chaîne, en DVD (amitiés)