Don't panic!

J'entends beaucoup trop dans les média, dire que les Démocrates auraient perdu leur majorité au Sénat des Etats-Unis du fait qu'ils viennent de perdre un siège de par l'élection de M. Scott Brown, Républicain au poste de sénateur du Massachusetts, qui était tenu par Ted Kennedy, jusqu'à sa mort récente. C'est erroné. Les Démocrates avaient 60 sièges sur 100 au Sénat des Etats Unis, il leur en reste 59. C'est bien plus qu'il ne faut pour avoir la majorité absolue, mais c'est insuffisant pour avoir la "supermajorité" qui interdit toute manoeuvre d'obstruction de la part de l'opposition, manoeuvre d'obstruction qu'on appelle de la flibuste (filibuster) et qui peut faire échouer l'approbation d'une loi. Par ailleurs, et en ce qui concerne la réforme de la santé, seulement 53 sénateurs Démocrates étaient prêts à voter oui, de toutes façon insuffisant pour éviter une flibuste. Le dommage est donc plus psychologique qu'autre chose — l'élection d'un Républicain au siège de Kennedy est assez traumatisante et c'est la première grosse défaite des Démocrates depuis l'élection du président Obama, défaite qui intervient juste un an après l'inauguration du président et alors que nous venons d'entrer dans une année électorale (la chambre des représentant sera renouvelée en novembre prochain — et là aussi les Démocrates ont la majorité). Les mid-term elections (élections de mi-mandat) sont parfois sévères pour le président en poste, on se souviendra de celles de 1994 qui virent, alors que M. Clinton était président depuis à peine deux ans, un raz de marée Républicain emmené par Newt Gingrich et sa clique de réformateurs du "Contract with America". Les Démocrates s'effrayent donc un peu.

Aucun commentaire: