Houston post-mortem

Petit bilan de la semaine:
- une sensation de décalage horaire très importante au retour mais quasiment aucune à l'aller, m'est avis que ça doit être bien psychosomatique tout ça.
- une chance inouïe d'y être la semaine juste avant un refroidissement aussi violent qu'inattendu du climat, il neige aujourd'hui à Houston, la semaine dernière il faisait 25°C et un grand soleil (presque toute la semaine, moins deux jours de pluie le jour de mon arrivée et celui de mon départ).
- la chance inattendue aussi, d'aller aux Etats-Unis, gratuitement, dans ma petite famille, pour Thanksgiving (merci encore Claire et Yves).
- la belle maison de Houston, à Lakeside Estates, confortable et ample, dans un quartier très joli et tranquille et pas loin de centres commerciaux bien pratiques.
- le plaisir de revoir mes petits neveux toujours aussi sympa et bien adaptés à la vie américaine.
- la découverte du Beef-Jerky! De la viande séchée aromatisée vendue eu rayon friandises, partout au Texas (au moins, il ne me semble pas en avoir vu à NYC), et que je connaissais pas (j'ai mangé mon dernier sachet dans l'avion du retour au-dessus de l'Atlantique en regardant "Julie & Julia" sur la télé du bord!) (Je me demande avec amusement ce que mon cher RJ pense du Beef-Jerky!).
- un délicieux gumbo avec des crevettes à la Cheese-Cake Factory et bien sûr les cheese-cakes de réputation mondiale de cet établissement. Gumbo très bon mais que j'ai eu bien du mal à digérer tout de même. Le cheese-cake était délicieux et copieux (énorme).
- des alligators en liberté (et plutôt pacifiques) à 10 mètres de soi au Brazos Bend State Park, éblouissant des couleurs de l'automne.
- un diner royal dans un restaurant indien de tout premier plan, franchement si vous vous trouvez à Houston un soir et que vous aimez la cuisine de l'Inde allez chez Indika, 516 Westheimer, c'est sensationnel, et le vin californien, un Zinfandel de chez Fritz était un délice.
- plein de Guinness dans un bar un peu poisseux, le Shakespeare Pub, 14129 Memorial Drive, avec un orchestre de zydeco bien roots. La clientèle, un peu upscale, est cool.
- un voyage dans les Texas Hill Countries, et une visite à Pedernales Falls, très beau et dépaysant. Une auberge de campagne à Johnson City (la ville natale du président Johnson), pleine de citoyens du cru, assez intéressante d'un point de vue ethnologique et dont les plats ne sont pas à recommander aux fans de diététique!
- la dinde de Thanksgiving de 10kg qu'on a mangé pendant trois jours...
- films vus : "In The Electric Mist", dans l'avion, beau film, belle ambiance, acteurs parfaits, un bon polar noir, très bien filmé par Bertrand Tavernier dans la Louisiane des Bayous; "Whatever Works", dans l'avion, film sympathique mais qui vaut essentiellement par la qualité de la prestation de ses acteurs, tous très bons, et par la qualité des dialogues, le reste étant tout de même assez léger; "Julie @ Julia", dans l'avion, j'ai souri d'un bout à l'autre ce qui est bon signe, film joyeux et optimiste qui ne va pas bien loin mais qui permet de passer un très agréable moment, peut même vous donner la pêche comme il me l'a donné; "A Christmas Carrol" en relief et en Imax, bonne animation mais pas de très bon goût, trop d'effets gratuits et je n'aime pas trop cette idéologie chrétienne de la culpabilité et du rachat, bon spectacle cependant.
- un projet de livre de photos sur la suburbia américaine et pas mal de photos assez réussies sur le sujet, fruits de mes nombreuses ballades à pieds dans un pays où on ne marche quasiment jamais.
- une excellente semaine américaine.

Aucun commentaire: