samedi 26 décembre 2009

Famille

Airport va mieux, je l’ai entièrement re-configuré, enfin un peu comme j’ai pu, et maintenant il fonctionne presque parfaitement.

C’est curieux la famille. Mes parents sont morts alors que j’étais très jeune et que j’étais le dernier d’une fratrie de quatre, mais très éloigné en âge des autres. Ma plus proche soeur avait quatorze ans quand je suis né et mon frère ainé a vingt ans de plus que moi. Après la mort de ma mère je suis resté avec mon père mais mes frères et soeurs ont beaucoup compté dans mon éducation et dans mon adolescence. Leurs enfants étaient plus que mes neveux: des frères et soeurs éloignés ou proches, c’était selon. Avec le temps je n’ai gardé de rapport fraternels qu’avec les enfants de ma soeur la plus proche, celle aussi avec qui j’ai passé le plus de temps. Les rapports que j’ai avec les membres de ma famille sont étranges, certains sont très proches (mon neveu et ma nièce, enfants de ma soeur la plus jeune, la fille de mon autre soeur plus âgée, le fils aîné de mon frère), d’autres plus lointains et certains que je n’ai pas vus depuis des années et que je ne connais qu’à peine — moins bien que certains de mes amis — alors que je les ai vu naître et grandir. D’une certaine façon j’ai recréé sans le vouloir consciemment une famille nucléaire, un cercle de parents et de fratrie et des cousins plus lointains voire quasiment inconnus. Mais c’est une fratrie artificielle, je ne partage pas la même histoire familiale que mes neveux et nièces, je n’ai pas la même expérience de leurs parents et de temps à autre je m’en rends compte avec une légère déception. Avec le temps cette déception s’est faite moins piquante mais elle existe néanmoins et il n’y a rien qui puisse la faire disparaître. Je serais toujours l’oncle et le petit frère et non le frère et le fils. J’ai fini par accepter cet état de fait et bien vivre avec mais ça m’a pris du temps.

Aucun commentaire :