Du chèque-cadeau

Dernièrement un collègue est parti du service (il a changé de poste) et comme il est de rigueur dans notre entreprise nous lui avons offert un cadeau de départ. Il s’agit d’un échange un peu comme la cérémonie du mariage: l’heureux (ou malheureux) élu paye un verre, c’est à dire amène des boissons et parfois des gâteaux ou des amuses gueules et ses collègues lui offre un petit cadeau-souvenir acheté grâce à une quête ou chacun a mis son obole. L’échange donne lieu à une petite réunion prise sur le temps de travail, où, pour accompagner l’échange matériel s’échangent aussi quelques mots aimables.

C'est moi qui, exceptionnellement, me suis chargé de la "tinche" (la quête) et de l'achat du cadeau. Comme je savais que ledit collègue était amateur de sport et de pêche, je suis allé chez Décathlon et j'ai acheté un chèque-cadeau du montant exact de la quête. Affaire réglé le plus simplement possible et à la satisfaction de tous.

À chaque fois qu’on me demande mon avis sur le choix d'un cadeau à offrir je suggère l’achat d’un chèque-cadeau. Il arrive qu’on se range à mon avis mais en général on y voit mon absence d’empathie et de sens du décorum voire des valeurs. Pourtant je suis persuadé que l’achat de chèque-cadeaux, voire le don d’un chèque tout court est une solution beaucoup plus rationnelle et satisfaisante que l’achat d’un objet. Certes, ça a moins de gueule mais c’est bien son seul défaut.

En effet combien en avons nous eu de ces cadeaux sensés nous faire plaisir ou nous laisser un agréable souvenir et qui ne nous ont tiré qu’un sourire amer et déçu plutôt que la satisfaction et le plaisir escompté. Combien il est plus satisfaisant d’aller dans un magasin avec un chèque-cadeau et de s’offrir quelque chose qui nous fasse vraiment envie. Avez-vous vu ses files de gens venus le lendemain de Noël dans les magasins pour échanger leurs cadeaux de la veille contre quelque chose dont ils ont vraiment envie (ou qu’il n’ont pas déjà)?

Pour Noël prochain pensez-y! Plutôt que de vous casser la nénette à essayer de trouver le cadeau idéal pour chaque membre de la famille, plutôt que de courir les magasins pour acheter le dernier truc à la mode qui finira le lendemain sur eBay, plutôt que de passer pour un imbécile en offrant un cadeau complètement inadapté à la personnalité du récepteur, offrez un chèque-cadeau, c’est le plus sûr moyen de faire plaisir et d’éviter le monstrueux gaspillage de biens de consommation qui se produit tous les ans à Noël.

1 commentaire:

Sylvain a dit…

Tu pars de l'idée que le cadeau est destiné à celui qui doit le recevoir. En fait il me semble avoir pour but de satisfaire celui qui le donne. Celui qui donne se fait plaisir en honorant celui à qui il donne. C'est pourquoi, bien souvent, le cadeau réflète bien plus les goûts du donnateur que les aspirations du receveur. En remettant un chèque-cadeau, le côté flatteur pour le donnateur a complétement disparu. D'où la satisfaction mitigée de tes collègues...