mercredi 26 août 2009

L'esprit de la ruche

La ruche est une entité fascinante à plus d'un titre. C'est une communauté d'abeilles butineuses extrêmement organisée et pourtant elle n'est commandée par personne. Une sorte de main invisible dont le but est la survie et la prospérité de la colonie, la dirige. La colonie s'organise autour d'une reine qui n'a aucun pouvoir et qui est pourtant l'élément le plus important de la colonie, il n'y a qu'une seule reine par colonie et si la colonie perd sa reine elle est vouée à disparaître. En fait, une fois fécondée par un male, la reine passera sa vie à pondre et c'est tout ce qu'elle fera. Mais en pondant elle assure la pérennité de la colonie. Les autres acteurs de la ruche sont les ouvrières. Individuellement elles ne sont rien mais collectivement elle composent la colonie et leur action constante assure la survie de celle-ci et sa prospérité. Les abeilles sont entièrement programmées pour accomplir le destin de la colonie. Leurs interactions reposent sur la communication chimique et gestuelle.

Une ruche est un être vivant composé de milliers d'êtres vivants à un degré de complexité moindre, c'est ce qu'on appelle un super-organisme, un organisme composé d'organismes et qui émerge de l'action collective de ces organismes. L'esprit de la ruche est un super-esprit né des milliers d'esprits qui le composent et personne ne contrôle l'esprit de la ruche.

Tout le fonctionnement de la ruche est analysable grâce au concept d'émergence. L'émergence c'est "l'apparition de nouvelles caractéristiques à un certain degré de complexité". La colonie et sa survie est un phénomène émergent de l'action individuelle des abeilles, et pourtant en étudiant une abeille, même le plus attentivement possible, on ne pourra pas en déduire le phénomène qu'est la ruche. On dira qu'un haut niveau de complexité d'un système ne peut être déduit de ses éléments individuels étudiés séparément. Ces insectes individuellement appelés "abeilles" n'ont en eux aucun élément qui permette de déduire qu'ils vont former une colonie parfaitement fonctionnelle appelée "ruche". La structure de la ruche n'est pas observable à l'état latent dans une abeille. L'abeille n'est pas un être très intelligent, ni même pris individuellement très fonctionnel, elle ne peut pas se reproduire et elle n'est pas du tout autonome mais il émerge de son comportement combiné à celui de ses semblables une entité parfaitement fonctionnelle, productive, reproductive et autonome: la colonie appelée ruche.

3809560204_07f88a356e.jpg

Aucun commentaire :