MDCCLXXVI

MDCCLXXVI veut dire 1776, ces lettres romaines vous pouvez les voir sur les billets de un dollar par exemple, en bas de la pyramide surmontée d'un oeil et au dessus de la devise "Novus Ordo Seclorum" qui les décore. C'est l'année de la Déclaration d'Indépendance des États Unis, qui fut adoptée le 4 juillet 1776 par le Continental Congress. Cette déclaration annonçait que les 13 colonies d'Amérique, en guerre contre la Grande Bretagne, s'érigeaient désormais en état souverain, et ne faisaient donc plus partie de l'Empire Britannique.

Le 11 juin 1776 le Congrès Continental désigna un comité de cinq personnes pour écrire la déclaration, en fait ce comité devait produire un document formel justifiant la décision de faire sécession de l'Empire. Le comité était composé de Benjamin Franklin, Thomas Jefferson, Robert Livingston, John Adams et Roger Sherman. Le comité demanda à Thomas Jefferson de rédiger la déclaration et celui-ci exécuta sa mission. Après quelques retouches suggérées par les autres membres du comité, la déclaration fut présentée au Congrès le 1er juillet et donna lieu à de nombreuses discussions. Un vote eu lieu le 2 juillet et la déclaration fut adoptée, mais il y eu quelques retouches (un passage critiquant l'esclavage fut enlevé au dernier moment, au grand dam de Jefferson) et la déclaration ne fut publiée que le 4 juillet 1776.

La Déclaration d'Indépendance est en fait une longue liste de griefs adréssés au roi d'Angleterre assorti d'une déclaration de principe de séparation de l'Empire et du droit de décider son destin et ses lois pour le nouvel état. Le préambule est remarquable pour cette déclaration des droits naturels humains :
We hold these truths to be self-evident, that all men are created equal, that they are endowed by their Creator with certain unalienable Rights, that among these are Life, Liberty and the pursuit of Happiness.

"Nous considérons comme évident que tous les hommes ont été créés égaux, que leur Créateur leur a donné certain Droits inaliénables, parmi lesquels la Vie, la Liberté et la recherche du Bonheur."

L'énoncé de ce principe était assez révolutionnaire dans un pays qui pratiquait l'esclavage et qui chassait les indiens de leurs terres pour s'y installer. De toute évidence en pratique certains hommes étaient moins égaux que d'autres et le resteraient jusqu'à la fin de la guerre de sécession et même jusqu'au mouvement pour les droits civiques et la désegrégation des années 60, deux siècles après la Déclaration d'Indépendance.

Thomas_Jefferson_rev.jpg

Thomas Jefferson, le rédacteur de la déclaration, était un grand personnage, très intelligent et très cultivé. Il se disait abolitionniste mais possédait lui-même des esclaves dans sa propriété de Monticello en Virginie, certes ceux-ci étaient bien traités et éduqués, beaucoup mieux que chez les autres propiétaires terriens. Jefferson était un réaliste, pas un idéologue : il savait que l'esclavage était mal mais il savait aussi qu'il n'était pas possible de l'abolir immédiatement. Il fallait d'abord se débarrasser des Anglais, établir le nouvel état, stabiliser la situation économique et changer les mentalités de ses concitoyens. Tenter d'abolir l'esclavage était voué à l'échec et vouait à l'échec les autres entreprises nationales. Il travailla toute sa vie à essayer d'empêcher que les nouveaux États de l'Union n'adoptent l'esclavage, il essaya d'émanciper les esclaves en Virginie, son État, il n'y parvint pas, mais parvint à interdire toutes nouvelles importations d'esclaves en Virginie. Thomas Jefferson croyait à ce qu'il disait dans la Déclaration, pour tous les hommes et pas seulement les Blancs. Mais il était réaliste et pragmatique et ces qualités devraient être mises à son crédit. Lincoln, presque un siècle plus tard, dû recourir à une guerre sanglante pour faire abolir l'esclavage partout aux États Unis, en se réclamant des mots de Jefferson dans le préambule de la Déclaration d'Indépendance.

Aucun commentaire: