présente pas mal

La journée d'hier a été pas très bonne, je me suis levé tard et j'ai surtout glandé toute la journée avec une vague inquiétude que j'ai essayé toute la journée de chasser. Ce matin j'avais une présentation de 20 minutes à faire à un congrès professionnel. Je me suis pourtant réveillé de fort bonne humeur ce matin et jusqu'à ce qu'on m'appelle à la tribune pour présenter mon travail j'ai été parfaitement détendu. Malgré l'horaire fasciste je suis arrivé en avance, j'ai bu deux cafés et mangé quelques viennoiseries qui étaient offertes, j'ai confié ma présentation au type qui organisait le truc qui l'a transférée de ma clef USB sur son ordinateur. Après j'ai attendu mon tour sans m'en faire. Même pas le trac. J'ai fait ma présentation — c'est la première fois que je parle devant 160 inconnus — sans aucun problèmes ni hésitations. J'ai fait 20 minutes et 50 secondes. Après ça j'étais quand même plus léger. À la pause, plusieurs personnes sont venus me dire qu'ils avaient trouvé ce que j'avais raconté très intéressant ce qui, entre nous, n'est pas très difficile parce que ce que je fais sort un peu de l'ordinaire et éveille en général la curiosité des gens. Et parce que je trouve ça très intéressant aussi et que, surement, ça doit se sentir quand j'en parle. Une journaliste anglaise est venue me voir pour faire un article sur mon travail, je ne sais pas si ma boite acceptera ça, mais j'ai été assez flatté de l'intention, je dois dire. Après il y avait une session de question-réponses, j'ai eu une question et j'ai bien répondu, je crois. Après, repas, pas mal, et le vin était très au dessus de la moyenne. J'ai été invité à une sorte de petit comité restreint de membres de ma professions qui se réunissent de temps en temps et qui terminent leurs réunions par une dégustation de vins, chose que je trouve parfaitement civilisée! La prochaine réunion est la semaine prochaine, je ne sais pas si le prétexte est de parler de notre job ou de picoler, quelque chose me dit que le deuxième prétexte n'est pas étranger au succès de ces petits comités...

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Si tu aimes le vin, viens faire un tour à Bordeaux.

Amitiés

j