vendredi 26 juin 2009

des choses remuent dans les buissons

P. m'a réveillé à 6 heures un quart, après une nuit agitée par les deux chats. Je me suis couché après minuit car je suivais en direct la progression complètement démente des tweets parlant de la mort de M.J.! Le décès du "roi de la pop" ne m'affecte pas du tout mais c'est le nombre de réactions twitesques qui m'a soufflé! À un moment il y avait une centaine de tweets à la seconde sur ce sujet! Quel succès pour Twitter! Mais quelle inutilité, 100 000 tweets pour dire exactement la même chose! Suivre ça en direct depuis L'Essart au fin fond de la Touraine, chez des gens qui ignorent complètement ce qu'est Twitter (et à qui je serai bien en peine d'expliquer le fonctionnement et surtout l'intérêt), à des milliers de kilomètres de L.A. (presque de l'autre coté de la terre), alors que j'étais le seul être vivant éveillé dans la maison (avec les chauves-souris qui pullulent dans le toit) c'était un peu étrange. Cette nuit j'ai rêvé une histoire rocambolesque qui se passait à l'endroit même où j'étais, une histoire d'espionnage à la Pynchon, c'est à dire presque aussi déjantée que les histoires de Pynchon, avec Emma Thompson dans le rôle principal. J'adore Emma Thompson comme femme et comme actrice et ce n'est pas la première fois qu'elle apparaît dans mes rêves.
Quand je suis allé me coucher dans ma chambre sous les toits de la petite écurie, j'ai trouvé le chat Samba couché dans mon sac, sur mes vêtements. Ce chat aime beaucoup mon sac et à chaque fois il se couche dedans. Je ne l'ai qu'un petit peu dérangé pour prendre quelques affaires. À trois heures du matin il est venu ronronner dans mon oreille, il voulait sortir. Je lui ai ouvert la porte que j'ai laissé entre-ouverte, Alphonse, l'autre chat, bien vieux et perclus de douleurs est entré alors pour finir sa nuit sur ma couette.

3661695395_03f53d54b2.jpg


Ce matin j'ai été faire un tour en forêt avec les enfants, jusqu'à la maison abandonnée. P. a eu l'idée de frapper à la porte. Je lui ai demandé ce qu'il dirait si quelqu'un lui répondait et ouvrait la porte à ce moment là! Cette photo est prise juste au moment où je lui disait ça.

3661696531_5362d8011c.jpg


En général, je trouve la nature un peu inquiétante, je ne peux me débarrasser de l'impression de me sentir observé par des milliers de petits yeux inquisiteurs, écouté par des milliers d'oreilles en alerte. Dans les buissons les bruits d'entités invisibles sont étranges. Des choses rampes, Ici des traces de bave sur la mousse. Ça grouille, la végétation se livre à une croissance sauvage, les ronces envahissent les espaces éclairés et les bords des fossés, les Digitales étendent leurs clochettes pourpres et toxiques, les racines sous terre cherchent l'eau avec une force invisible que seul le roc arrête. Mieux vaut ne pas frapper aux portes des masures abandonnées, envahie par les orties et recouvertes de lierre, qui sait ce qui se tient derrière?

3662497532_7bbacccd90.jpg

Aucun commentaire :