samedi 16 mai 2009

New York early night

Bien arrivé à New York après un voyage sans histoire. Enfin si, j'ai été sélectionné pour passer à la fouille à Roissy et donc dûment palpé. Prendre l'avion est toujours aussi pénible, on marche à travers l'aéroport, on attend, on fait la queue, on marche, on attend, on fait la queue, rincer, recommencer, ad libitum. Enfin arrive le moment tant attendu de monter dans l'avion, non sans avoir de nouveau fait la queue, et on s'assoit dans un tube d'acier exigu, sur un siège fait pour les enfants ou pour les nains et on attend huit heures pour arriver, et recommencer à attendre, faire la queue, attendre, marcher, faire la queue, etc. J'ai regardé deux films sur l'infâme vidéo du bord, "Entre les murs" et "Gran Torino", devinez lequel m'a le plus plut : "Gran Torino" bien sûr. "Entre les murs" est beaucoup moins démago que je le croyais. C'est un film plaisant et émouvant par moment, un film humaniste. Mais "Gran Torino" est une très bonne histoire, et je suis un grand amateur de bonnes histoires, et Clint Eastwood est formidable, la prise de vue excellente, un beau grand spectacle, une affaire de pros, rien à redire. Bref, victoire de "Gran Torino".

Dans l'avion j'étais assis à coté d'une vieille dame Française qui allait voir sa fille à New York. On a bavardé et cette dame m'a avouée être un peu inquiète car ne parlant pas du tout anglais elle avait un peu peur d'être démunie à l'arrivée à Newark por passer l'immigration, la douane et pour aller jusqu'à la gare routière de Manhattan où sa fille l'attendait. Je l'ai donc guidé jusqu'au PABT et je suis descendu à Grand Central. Elle était très bavarde cette dame mais ça a passé le temps, finalement, et je n'avais qu'à dire oui oui de temps en temps. J'étais extrêmement relax pour ce voyage, très zen et donc très aimable avec cette dame fragile et très gentille.

Le free wifi du Pod Hôtel s'est radicalement amélioré depuis l'an dernier, j'ai un flux fort et clair sans déconnexions.

Maintenant j'attends Y. et C. qui doivent débarquer d'un moment à l'autre. Leur avion a du retard. J'ai l'impression qu'il est très tard, il est en effet très tard à l'heure de Paris, mais ici c'est juste le début de la nuit!

3 commentaires :

Brigitte a dit…

sa-lo-pard! t'as pas honte de raconter ce genre de chose? hein?
tu vois ce genre d'aventure ça me fout complètement en l'air :-)
allez, dodo

JR a dit…

ah Brigitte, tu aurais dû venir! ;-P

Brigitte a dit…

la prochaine fois :-)