la fête aux étourneaux

544650721_iug8N-M.jpg


Il sont de centaines à vendre des fruits, des friandises et du café aux coins de rue de Manhattan. Celui-ci avait beaucoup de soucis avec les étourneaux qui venaient sans cesse lui piquer ses cerises! Il utilisait son écharpe comme épouvantail mais n'avais qu'un succès temporaire, à chaque fois qu'il tournait le dos plusieurs étourneaux se ramenaient pour manger ses fruits. Il y a assez peu de pigeons à Manhattan, mais il y a beaucoup d'autres oiseaux, des moineaux, des merles, des étourneaux et d'autres que je n'ai pas sût identifier (on aurait dit des grives mais pas les mêmes couleurs que chez nous).