le meilleur ami de l'homme

Les similarités entre l'homme et le cochon sont bien connues. On est fait pareil et on se passe la grippe. On peut même se passer des organes, des reins par exemple. Avoir des rognons de porc à la place de ses reins bien humains ça doit faire quelque chose. J'adore le saucisson, le bacon, le jarret avec la choucroute, l'andouillette, les lardons, le jambon fumé. Chez moi on disait que tout était bon dans le cochon, même le transfert d'organes et de virus apparemment. Dans deux grandes religions monothéistes le porc est interdit parce qu'impur. Je ne vois pas ce qu'un cochon peut avoir d'impur. C'est un animal assez sympathique et qui s'apprivoise très bien. Certes, il aime bien se rouler dans la fange et manger des saloperies mais les hommes aussi si vous voulez aller par là. Enfin certains hommes. Et le sanglier, quel animal fabuleux ! Et le cochon nain vietnamien, noir, familier, qui s'apprivoise pour le plus grand bonheur des petits et des grands ! Que serait la Bretagne sans ses cochons, cette fine odeur de lisier de porc qui embaume la lande à partir de Lamballe quand on va en Bretagne par la route.