bourré de produits chimiques

La formule que j'ai essayé n'était décidément pas la bonne, depuis que j'ai arrêté j'ai plein de commentaires que je n'avais pas pendant la semaine d'essai. Hum, à réfléchir.

Hier journée difficile, enrhumé, abruti, fiévreux, j'ai quand même réussi à travailler et à être un peu productif. Bourré de produits chimiques. Déjeuné avec M. au restau TexMex. Et puis le soir longue conversation avec M. sur mon complexe face à l'éducation et au savoir. Je n'ai pas fait d'études (une seule année de fac) parce que j'étais un petit con (pas parce que je ne pouvais pas) et maintenant quand je suis face à des gens qui ont fait de longues études ça me complexe. M. me dit que je n'ai rien à envier à des gens qui ont fait de longues études, je veux bien la croire mais j'ai du mal à intégrer ça. Une fois j'ai regardé le programme du DEUG de sociologie à Paris I Sorbonne et j'ai été attéré. J'avais déjà lu tous les livres de la bibliographie. À la limite je pouvais passer directement en licence ! Parlez-moi de la valorisation des acquis de l'expérience! Dans les sciences molles au moins. Je me rappelle de ce type, un sociologue du CESDIP, que j'avais rencontré et avec qui j'avais bavardé boulot et qui à la fin de la conversation m'avait demandé "vous avez fait quelle fac?" Cette année je vais avoir à faire à des universitaires, je me demande comment ça va se passer, j'appréhende un peu. Toujours mon complexe.

Ce matin, toujours enrhumé mais ça va mieux, nuit sereine.

4 commentaires:

Pite a dit…

Salut jean.

L'absence de commentaires vaut commentaire.
Etudes ou pas études telle est la question? on peut aussi dire formatage ou pas formatage? ou encore passage obligé ou envie d'apprendre?
Je m'égare.
Bon courage avec ce retour de l'humidité.

Brigitte a dit…

et dire que j'ai fait une thèse sur la baise pour finir épicière

faut pas complexer

JR a dit…

j'aimerais bien lire ta thèse sur la baise ! on n'en sait jamais trop.

Anonyme a dit…

Je vis avec quelqu'un comme vous, qui a fait très peu d'études (pas parce qu'il ne pouvait pas), mais qui a l'esprit ouvert. J'ai moi-même fait ... 14 ans d'études (en travaillant ausi, pas 14 ans sur un banc de fac...!) et je trouve mon compagnon immensément plus intéressant que la plupart des gens cotoyés au cours de mes études - cf. formatage évoqué par Pite.
Il ne faut pas avoir de complexe, ce qui est important, c'est ce qu'on a construit au cours de sa vie, le bagage qu'on a choisi d'acquérir chemin faisant.
Et comme le disait un ami(polytechnicien), les gens qui vous donnent des complexes, imaginez-les donc tout nus ! Ca remet les choses à leur place.