lundi 23 février 2009

vie sociale

Je n'apprécie guère les "arrosages" qui sont une pratique courante dans les entreprises, et la mienne n'y échappe pas. Il y a tout un tas de règles sociétales qui régissent ce genre d'événements, des règles parfois subtiles, bien trop subtiles pour moi qui ne suit pas un animal de salon et qui n'a aucune des grâces sociales dont mes amis et collègues semblent avoir à revendre. Je suis un "nerd" ou un "wonk" ou encore un "geek" et j'assume ! Néanmoins il faut souvent participer à ces petites sauteries au moins par obligation, par concession à une certaine sociabilité bien vue par l'entreprise. J'ai décidé que j'avais passé l'âge de ces âneries et que personne ne m'obligerai plus à rien dans ce domaine ("nobody gives me shit any more" me suis-je dis, hé oui je me parle souvent en anglais, je suis snob ou marginal à ce point!).

4 commentaires :

Sylvain a dit…

Les arrosages sont incontournable, comme de dire bonjour à son voisin quand on le croise dans l'escalier. Mais il faut les prendre avec suffisamment de distanciation pour que l'on garde sa part de mystère...

Sylvain a dit…

aïe. "incontournables", cela serait mieux.

JR a dit…

non ce n'est pas incontournable je les contourne d'ailleurs, pas tous, mais la plupart.

Sylvain a dit…

Tu as tort. Pas bon de s'exclure en méprisant les autres.