mardi 24 février 2009

humoriste

Stéphane Guillon, quand je l'écoute il me fait honte, et pas rire. Je me suis toujours demandé comment les invités des émissions où Guillon sévi, insultés ou moqués par celui-ci, résistaient à lui mettre leur poing sur le nez. La semaine dernière DSK qui venait de subir les sarcasmes vulgaires de Guillon a manifesté son mécontentement et il a eu raison. Par le passé je me souviens qu'un chanteur dont j'ai oublié le nom avait ostensiblement ouvert le journal et tourné le dos pendant le monologue du fâcheux. A chaque fois qu'il est rabroué ou qu'il tâte de sa propre médecine Stéphane Guillon joue les offensés comme s'il était obligatoire qu'en plus de subir ses insultes sans réagir, ses victimes doivent lui dire merci et lui témoigner du respect. C'est un cas fantastique de mauvaise foi et d'inversion des valeurs.

3 commentaires :

wictoria a dit…

il me semble que le chanteur était jean-Louis Murat

JC-Milan a dit…

Alors là, tout à fait d'accord

O a dit…

Il s’agit de Vincent Delerme, qui a lu L’Equipe pendant la chronique de Guillon.