urban sprawl

IMG_0061.jpg


J'aime bien me promener en voiture dans la ville et faire des photos sans quitter mon siège. Dans une métropole aussi étendue que Houston se promener en voiture est particulièrement amusant et dépaysant. Le pays est plat, totalement plat, plus plat que la Beauce, pas la moindre colline en vue. Les arbres sont des résineux, des pins et des chênes verts locaux bizarrement contournés, ce sont des arbres à feuilles persistantes ce qui fait que l'hiver est encore vert et feuillu. La platitude de l'environnement fait que les quelques gratte-ciels du centre ville se voient de très loin. Pour le reste ce n'est que maisons individuelles, centre commerciaux, petits immeubles d'habitation de 4 étages maximum, banlieues à perte de vue reliées entre elles par des autoroutes. Ça ressemble beaucoup à Los Angeles mais sans les collines et les montagnes au loin comme à LA. Les maisons sont toutes en bois, souvent plaqué de briquettes, les quartiers des classes moyennes se distinguent des autres par leur harmonie stylistique relative. Les rues sont larges et très feuillues. Les pavillons proprets.
Au chapitre touristique nous avons visité le Science Museum, vu Irving Berlin's White Christmas au Hobby Center for the Arts, les grands parents ont écouté l'Alléluia de Haendel au Philarmonic Orchestra, les autres ont fait des emplettes dans un gigantesque mall. Aujourd'hui nous allons au Johnson Space Center. Houston semble tourné vers le family fun.

1 commentaire:

R J Keefe a dit…

Faites une promenade dans le parc Memorial! Regardez le bayou! Pas si plat! (selon les déséspérés).