soirée électorale

Ah, enfin un soirée électorale intéressante. D'abord la vague bleue annoncée par les sondeurs et les journalistes n'a pas eu lieu, l'UMP perd même des députés par rapport à la dernière chambre (mais garde une majorité confortable), les socialistes n'en reviennent pas de leur bonne fortune, on dirait même qu'ils ont gagné malgré leur défaite tout de même nette. Pour mettre de l'ambiance on apprend que Juppé est battu et qu'il démissionnera du gouvernement dès demain. Puis c'est l'officialisation de la rupture entre Ségolène Royal, ex-candidate du PS à l'élection présidentielle et François Hollande, dirigeant du PS, celui-ci a été prié de quitter le domicile conjugal parait-il et "de vivre son histoire sentimentale de son côté"!... Annoncer ça lors d'une soirée électorale c'est quand même une première!

Arnaud Klarsfeld a été battu, ainsi que Chevènement, Vincent Peillon, Alain Carignon. Parmi les gagnants on a Dominique Strauss-Khan, Arnaud Montebourg (hélas) et Julien Dray (re-hélas). Et bien sûr François Bayrou, qui annonce 4 ou 5 députés du MoDem, contre toute attente.

Ce midi j'ai croisé Olivier Besancenot, rue Ordener, avec sa femme et sa petite fille, normal il habite à coté de chez moi, je le vois souvent. Il était à la télé ce soir, il avait changé de tee-shirt.

J'ai regardé la soirée électorale en pointillé parce que Paris Première diffusait French Conection. J'ai zappé entre les deux.

Aucun commentaire: