fête de la musique

La Fête de la musique m'intéresse peu. Un trop grand nombre de choses médiocres, avec de temps à autre une bonne petite trouvaille mais c'est rare! C'est trop souvent, hélas, la fête du n'importe quoi, n'importe comment pourvu que ça gueule! Il y a longtemps que je rentre chez moi tôt ce jour là. Une fois pourtant j'avais été voir le Cuarteto Cedron dans le Marais, et c'était beau, informel, gratuit, sympathique, ludique et sensuel, émouvant. Bon mais une fois aussi, la mairie de mon arrondissement avait installé une estrade au coin de la rue des Portes Blanches, sur la placette, s'y sont produit des groupes de genres assez peu éclectiques (metal francophone, garage très amateur, low-fi divers et bruyants) une grande partie de la nuit et c'était épouvantable, vous pouvez me croire!
J'ai appris que le génial créateur de cette ineptie, Jack Lang, avait créé la fête de la musique à New York cet année. C'est vrai ça manquait! Tremblez, New Yorkais, tremblez!

Aucun commentaire: