magic bus

Je me demande s'ils existent encore ces cars que, du temps de ma jeunesse, on prenait la nuit pour aller en Angleterre. Magic Bus, ça s'appelait. On partait le soir de Paris et le lendemain matin on était à Londres après une nuit souvent passée à bavarder avec les autres voyageurs, des routards pour la plupart. Le prix était modique, le confort sommaire, mais on était jeune et une nuit blanche ne nous faisait pas peur. C'était à la fin des années soixante-dix, début quatre vingts.