familles nombreuses

Je viens de regarder pour la troisième fois, par hasard, un reportage sur les familles nombreuses et j'ai aimé autant que la première fois! C'est le portrait de trois familles, une de onze enfants (et un douzième en route), une de douze enfants, une d'une mère célibataire qui a eu quatre enfants de quatre pères différents. J'ai eu une sorte de sourire aux lèvres pendant toute la durée du reportage. Qu'est-ce qui m'attire autant, qui m'émeut autant, dans les familles nombreuses, qu'est-ce qui fait que ça me gratte là où ça me démange (eh oui, apparement c'est la famille qui me démange, depuis toujours!). Je suis le plus jeune d'une famille de quatre enfants, mais né bien longtemps après les autres (ma soeur la plus proche avait quatorze ans quand je suis né), ce qui fait que je suis quasiment fils unique. C'est ça qui m'a toujours manqué, des frères et soeurs proches de mon âge, l'ambiance et la chaleur d'une famille au sein de laquelle on se forge des liens indéfectibles avec les autres.

1 commentaire:

Fiso a dit…

J'aime aussi les familles nombreuses mais à la différence de toi, je suis l'aînée d'une portée de 3 donc ça ne m'a pas manqué, je l'ai pleinement vécu.
Les repas bruyants et joyeux, les goûters gourmands qui me donnaient le droit d'aînesse sur le léchage de la casserole chocolatée, les mini-drames, les bagarres fraternelles, les bouderies, j'en ai gardé des souvenirs merveilleux, une grande complicité avec mon frère et ma soeur et le bonheur de nous retrouver tous ensemble régulièrement.
J'aurais voulu fonder aussi une famille nombreuse, ça paraît fortement compromis mais sait-on jamais ce que l'avenir nous réserve ?