vieux chat

Restaurant chinois avec B*** hier soir dans le petit chinatown du XVIIIème arrondissement. C’est curieux d’ailleurs ce petit quartier, d’à peine deux rues et une placette, tout près du carrefour Marx Dormoy, on y trouve deux supermarchés asiatiques, une dizaine de restaurants idem, deux ou trois petites épiceries qui vendent un peu de tout dont des petits journaux édités en France mais entièrement écris en chinois. Nous sommes allé dîner chez Hanouman, ma cantine du coin, d’une soupe de nouille aux raviolis de crevettes et de sauté de lotte au basilic avec du riz gluant, le tout très savoureux — comme d’habitude chez Hanouman. Ça m’a rappelé le temps où M*** habitait chez moi une partie de la semaine et où nous allions souvent dîner dans ce restaurant, et les plats étranges que M*** essayait (alors que moi, je prends toujours la même chose, je suis a creature of habit !) et la fois où on avait trouvé dans un de ces plats un curieux ingrédient que M*** avait pris, avec horreur, pour une langue de chat (ça y ressemblait beaucoup, d’ailleurs), ce qui, de fil en aiguille, me rappelle que Sinh nous avait raconté qu’en Chine on mangeait de la soupe à la tête de vieux chat !

Aucun commentaire: