danger des intellectuels

A-t-on jamais réfléchi par exemple au mécanisme très particulier du "maillon faible", où il importe d'éliminer non seulement les mauvais, les boulets, mais aussi, de façon plus subtile, les bons, les meilleurs que soi? Il s'agit de rester entre médiocres, dans une médiocrité juste assez brillante pour flairer le danger que représentent les candidats meilleurs que soi, dans une médiocrité moyenne entre médiocres moyens. L'immoralité, ici, vient du fait que l'excellence n'est ni reconnue, ni récompensée, ni désirable. Elle devient une tare. L'immoralité du "maillon faible", à mes yeux le plus immoral de tous ces jeux, est qu'elle habitue les téléspectateurs à considérer la supériorité intellectuelle, culturelle ou morale comme un danger : celle-ci en effet pourrait non seulement leur faire prendre conscience de leur propre médiocrité, mais déranger leur contentement d'eux-mêmes, voire les inciter à changer, à s'améliorer, à devenir exigeants avec eux-mêmes : horreur et malédiction!

Véhesse (3 octobre 2006)

2 commentaires:

Sylvain a dit…

Tout ceci est très vrai, et encourage à l'hypochrisie et à la dissimulation: celui qui se sent plus fort que les autres doit jouer les médiocres pour ne pas être élliminé.

rose etc a dit…

ça s'appelle tout simplement la perversion qui devient subversion, c'est twe twe gwave